old_home

1392-1937

Domaine du Daley – Fleuron de Villette, une histoire de familles et de traditions depuis 1392

Les plus vieux documents datent de 1392, l’acte de donation d’une vigne située au Daley par un certain Gérard Mistralis au Chapitre de Saint-Nicolas à Fribourg. La preuve que l’on y cultivait bien la vigne il y a plus de 600 ans déjà. Le Domaine du Daley a appartenu durant plus de cinq siècles au Chapitre à Saint Nicolas de Fribourg. Il fut racheté par Charles Bujard en 1937, motivé surtout par la passion atavique de la vigne, il avait aussi l’idée de moderniser la culture de ce magnifique vignoble exposé en plein midi à mi-coteau et surplombant une mer d’eau douce.

Ces vignes étaient cultivées par un vigneron qui fut chargé de la culture et de l’embauche d’aides pour l’ensemble des travaux, Julien Séverin, qui travaillait au Domaine déjà depuis 1933 et qui participa à la grande réorganisation des vignes, en partie en terrasse, ainsi qu’à de nombreuses fêtes vigneronnes, toujours accompagné de sa trompette, amenant joie et bonne humeur.

julien-severin-daley-tonneau

1937-1981

Le domaine a subi davantage de transformations que durant les quatre siècles précédents.

Depuis 1937, le domaine a subi davantage de transformations que durant les quatre siècles précédents. Au fur et à mesure des reconstructions, presque tous les vieux murs ont été démolis et remplacés par des renvois d’eau et des canalisations, afin d’éviter l’érosion due aux fortes pluies.

Pour améliorer l’encépagement et les modes de culture, de nombreux essais ont été conduits. Les meilleures sélections de Chasselas et de Chardonnay pour les blancs, de Pinot Noir pour le rouge constituent l’encépagement principal du domaine et expriment ainsi au mieux leurs arômes de ce terroir privilégié.

family

1981-2003

Par amour de la tradition, la cave d’autrefois avec onze fûts de chêne d’une capacité totale de 50 000 litres a été conservée.

Paul Bujard reprit l’exploitation du Domaine en 1981 et diversifia encore les spécialités en y plantant de nouveaux cépages comme le Viognier ou le Sauvignon Blanc, ainsi que Merlot, Cabernet, Syrah, Gamaret et Garanoir. Mais le Chasselas reste notre première production étant un vin blanc sec et pur produit de notre terroir.

C’est ainsi que les pressoirs à vis et palanche ont fait place à un pressoir horizontal – le premier installé en Suisse à l’époque – lequel a été remplacé par différents modèles plus récents. Mais par amour de la tradition, la cave d’autrefois avec onze fûts de chêne d’une capacité totale de 50 000 litres a été conservée.

Le 29 juin 1989, M. Jean-Pascal Delamuraz, Président de la confédération helvétique, accompagné des 6 autres conseillers fédéraux Arnold Koller, Otto Stich, Flavio Cotti, René Felber, Adolf Ogi et Kaspar Villiger, sont venus au Daley et y ont planté une vigne composée de 15 plants de Chasselas, 12 plants de Pinot Noir et 14 plants de Chardonnay, vigne qui leur est aujourd’hui toujours dédiée.

conseil-federal

1986

Repas en l’honneur des 50 ans de Fredy Girardet au Domaine du Daley, avec les plus grands chefs franco-suisse.

De gauche à droite : Max Khel, Hans Stücki (2* Michelin), Joel Robuchon (3* Michelin), Bernard Ravet (2* Michelin), J.-P. Delamuraz (conseiller fédéral et président de la confédération en 1989), Alain Senderens (3* Michelin), A. Charial (2* Michelin), Fredy Girardet (3* Michelin), Paul Bocuse (3* Michelin), René Lasserre (3* Michelin), Roger Vergé (3* Michelin), Gaston Lenôtre, Paul Haeberlin (3* Michelin), soit plus de 25 étoiles Michelin réunies !

50-ans-fredy-girardet-chefs

2003-2009

Paul Bujard remet le Domaine à Marcel Séverin, fils de Julien.

Le 30 juin 2003, Paul Bujard remet le Domaine à Marcel Séverin, fils de Julien. Marcel Séverin revient ainsi sur les lieux de son enfance, avec son fils Cyril pour reprendre l’exploitation du Domaine et le développement. Fin 2003, le Domaine acquiert de nouvelles vignes à Epesses, le Domaine de la Mouniaz, sur un peu plus d’un hectare planté en Chasselas et Plant Robert, exprimant un terroir plus dur sur des sols argilo-calcaires avec exposition sud-Est, ainsi qu’un peu plus d’un hectare à St-Saphorin sur des terres plus légères – sablonneuses, récemment replantée en Merlot, Cabernet Franc et Syrah.

Cyril Séverin est particulièrement fier de ses récentes vinifications originales du Chasselas, le cépage traditionnel de la région. L’expression du terroir, la minéralité et le fruit du vin, avec quelques années de vieillissement, surprennent les dégustateurs les plus avisés et donnent à ce vin blanc des lettres de noblesse de haute lignée.

cyril-severin-et-son-pere

2009 à aujourd’hui

Le Domaine produit aujourd’hui plus de 70′000 bouteilles par année, vendues directement du cellier du Domaine.

2009, construction de la nouvelle cave sur 2 étages intérieurs et une terrasse en toiture pouvant accueillir la vendange qui suivra un chemin de vinification par gravité.

Tout ce qui a été réalisé sur le Domaine du Daley ne vise qu’un seul but: la qualité d’un grand vin et le respect d’un grand terroir. Primés à de très nombreuses reprises lors de concours internationaux, sélectionnés par plusieurs guides, les vins du Domaine figurent sur les cartes des plus grandes tables de notre pays et à l’étranger.
Nous y travaillons 365 jours par an, de vigne en cave, pour obtenir le meilleur du Domaine du Daley, tout cela pour l’amour de la vigne, du vin et de ce petit coin de paradis.
L’histoire continue ainsi, jour après jour, recommençant perpétuellement ce cycle du travail de la vigne et de la cave, avec notre chef de culture, Monsieur Vito Ferilli

histoire_2015_web